Vincent a diffusé ce numéro délirant à partir de 2004. On retrouve l’esprit burlesque de son personnage qui a remplacé le tac tac par une boite à meuh. Diffusant plusieurs numéros, il cherche alors un qualificatif pour ses cartes de visite et adoptera le terme « fantaisiste » et inscrira : « Un fantaisiste, c’est quelqu’un qui ne fait rien d’extraordinaire mais il est le seul à pouvoir le faire ».

 

Boite à meuh - Tokyo - août 2004 © Carine Senechal

 

Boite à meuh  - Tokyo - août 2004 © Mamoru et Asako (le couple noir)